Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE CYEK

Remobilisation de la gendarmerie camerounaise en vue de l'élection de 2011

21 Octobre 2010, 06:27am

Publié par Cyrille Ekwalla via G.A. Boyomo (Mutations)

Le Mindef et le Sed remobilisent les troupes dans la perspective de l’élection présidentielle de l’année prochaine.

Dans la foulée de la conférence des services centraux et déconcentrés de la gendarmerie nationale qui s’est achevée hier au Commandement des écoles et centres d’instruction de la gendarmerie, à Yaoundé, le ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o a convoqué hier dans la salle des conférences de son département ministériel les responsables territoriaux de la gendarmerie nationale pour une communication spéciale. Dans son propos, M. Mebe Ngo’o a prescrit une remobilisation de la gendarmerie nationale en vue d’un regain d’efficacité et d’une exécution rigoureuse des missions régaliennes à elle assignées. Il s’agit notamment, a précisé le Mindef, de la sécurité des personnes et des biens, du maintien de l’ordre, de la lutte contre le grand banditisme et de la recherche du renseignement prévisionnel. Selon le Mindef, la remobilisation souhaitée passe nécessairement par une reprise en main des hommes et par une nouvelle impulsion dans l’exercice des responsabilités. A cet égard, indique-t-il, les «chefs» sont particulièrement interpellés.


Le ministre a ainsi demandé à ces derniers d’intensifier la lutte contre l’indiscipline dans les rangs de la gendarmerie, de renforcer la synergie avec la police, les autorités administratives et judiciaires spécifiquement pour ce qui est du volet lié à la recherche du renseignement prévisionnel. «Vous serez jugés à l’aune de votre efficacité sur le terrain et à votre capacité à impulser une nouvelle dynamique dans la lutte contre l’indiscipline», a martelé le ministre de la Défense à l’endroit de ses collaborateurs. Mais Edgard Alain Mebe Ngo’o n’a pas uniquement revêtu la vareuse de «père fouettard». Il a également transmis aux responsables territoriaux de la gendarmerie nationale les bonnes nouvelles qu’il tient du haut commandement. En l’occurrence, l’amélioration des conditions de travail, la densification des effectifs de la gendarmerie avec les recrutements en cours ainsi que la réception prochaine des moyens logistiques de transmission et de mobilité.

Mais, le Mindef s’est voulu ferme en indiquant que, plus que jamais, tous les responsables de la gendarmerie nationale sont tenus à l’obligation de résultats sur le terrain. Certains aspects de la communication du ministre de la Défense avaient déjà été évoqués dans le discours du secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale le mardi dernier au Camp Yeyap, à l’ouverture de la conférence des services centraux et déconcentrés de la gendarmerie nationale. Jean Baptiste Bokam a notamment invité ses collaborateurs à plus de rigueur dans la lutte contre l’insécurité.


Dans ce sens, il a exhorté les hauts gradés à briller «par une autorité ferme empreinte d’objectivité et d’équité à l’égard des personnels placés sous vos ordres et par l’animation permanente et efficace de vos services». Des prescriptions que le Sed a clairement inscrit dans le cadre de la préparation de «l’importante échéance de l’année 2011 [l’élection présidentielle, ndlr]». Pour M. Bokam, la clef de voûte de la réussite de cette stratégie est la recherche efficace du renseignement.

Commenter cet article