Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE CYEK

RDMC vs RDPC : Le combat des "R" est-il enclenché ?

21 Janvier 2011, 09:05am

Publié par Cyrille Ekwalla

Prés2011CyrcomÀ la suite d'un reportage télé et d'articles de presse parus ces derniers jours au Cameroun, (http://www.cameroon-info.net/stories/0,27950,@,panique-presidentielle-2011-le-retour-au-pays-de-mila-assoute-met-le-regime-en-e.html) et ( http://www.cameroon-info.net/stories/0,27952,@,presidentielle-2011-le-plan-de-mila-assoute-pour-embraser-le-cameroun-comme-en-t.html), accusant  Pierre Mila Assoute, président du RDMC (Rassemblement Démocratique pour la Modernité du Cameroun) de "préparer une insurretion à la tunisienne " et dont le retour au Cameroun en vue de la Présidentielle d'octobre 2011 "...est une stratégie pour lancer une offensive en agitant la rue. L'exemple qui vient expliquer cela, est bien sur, la fièvre observée pour rendre rares ou absents certains produits de première nécessité. Il n'est donc pas exclu que d'ici octobre 2011, les campus universitaires deviennent des nouveaux terrains d'expérimentations politiques" le RDMC, par le biais de son 3ème vice-président Mbele Abanda Philippe nous a fait parvenir le communiqué ci-dessous :

 

PEUR ET PANIQUE DANS LES RANGS DU RDPC

(…) Après l'annonce à une heure de grande écoute au journal de la Cameroon Radio Television (CRTV) de la défection des dizaines de militants du RDMC et de leur ralliement au RDPC, c'est au tour du journal La NOUVELLE qui fait état, dans son numéro 101 du 17 janvier 2011, dans un article signé de Darline DATCHOUA ,de la préparation d'une insurrection
à la tunisienne par le Président national du RDMC, Chief Pierre Mila ASSOUTE pour mettre notre pays à feu et à sang.
 
Si le ralliement des militants du RDMC au RDPC peut être considéré comme une manœuvre politicienne "normale" dans le combat politique, on peut tout de même se poser des questions sur l'impartialité et le rôle des médias d'Etat dans la gestion et la diffusion de l'information; car lorsqu'un journaliste présentant le journal qualifie de "bonne" la nouvelle du ralliement des militants du RDMC au RDPC, on ne peut que se poser la question de savoir pour qui travaillent ces journalistes de la CRTV. De plus, sur le fond, le RDMC ne déplore dans aucune de ses structures, la défection d'aucun de ses militants et partant d'aucun ralliement au RDPC. Il s'agit donc, ni plus ni moins que d'une basse manœuvre comme seul le RDPC sait les orchestrer.
 
Quant à l'hypothétique préparation d'une insurrection par le Président Mila ASSOUTE, il s'agit là d'une accusation grave car de tels actes sont réprimés et punis par la loi camerounaise. Mais il faut reconnaître que l'épouvantail du syndrome tunisien plane sur le pouvoir de Yaoundé et lui donne des cauchemars. L'auteur de l'article évoque lui même des similitudes entre les régimes de Yaoundé et de Tunis:

-un dictateur sénile au pouvoir depuis des lustres et qui s'y maintient en faisant sauter tous les verrous pouvant mettre fin à son règne. 

 -un pays où règne le mystère (plus de 50% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté) malgré l’existence de nombreuses richesses naturelles dont regorge son sous-sol et qui constituent une source d'enrichissement de ses dirigeants corrompus;

-un pays dont le monde rural est complètement ignoré;

-un pays où la jeunesse est la première victime de la politique en place (celle des grandes ambitions); où les intellectuels sont systématiquement marginalisés et clochardisés.

-un pays caractérisé par un manque chronique de structure sanitaire avec des femmes qui meurent encore en couche; des lycées et collèges pléthoriques avec des effectifs atteignant quatre vingt à cent élèves par classe, l'absence d'internat et de distribution des prix aux
élèves méritants alors que tous ses dirigeants ont bénéficié de ces facilités.
 
Non, ce n'est pas Mila ASSOUTE qui déclenchera cette insurrection; si insurrection il y a , elle sera spontanée comme en Tunisie ou en février 2008 ; ce sera le cri du désespoir et de la colère; alors il faut arrêter d'évoquer des sources fiables pour crédibiliser des mensonges dans le seul but de calomnier le RDMC; l'auteur de cet article va même plus loin en qualifiant d'utopique le programme de modernisation du Cameroun; c'est encore là un aveu de l'incapacité du RDPC à changer le Cameroun; le programme du RDMC est réaliste et réalisable , il a un coût qui est à la portée de notre pays.
 
Il s'agit là encore, comme à son habitude, des manipulations du pouvoir RDPC par la plume de ses francs tireurs notoires que sont FAME  NDONGO, Régine MFOUMOU, Catherine MANGA MBA ZOA, Darline DATCHOUA et qui n'ont pour seules armes en politique que l’intoxication, la désinformation, le mensonge, la calomnie, les basses manœuvres et le désir de nuire.

 

Il faut noter, par ailleurs, que le premier cité tente, depuis des années, de faire oublier au Président national de son parti, le RDPC, sa gestion calamiteuse, dans les différents ministères où il a officié puis aujourd’hui ses mensonges répétés dans le suivi de l’organisation du comice agropastoral d’Ebolowa.
 
Après la tentative veine de diviser et de décapiter le RDMC pour empêcher son Président de se porter candidat à l'élection présidentielle de 2011; après les manipulations honteuses visant à écarter le RDMC des démembrements d'ELECAM après les déclarations visant à préparer l'opinion sur le rejet de la candidature de Monsieur Pierre Mila ASSOUTE à la présidentielle de 2011; après des attaques non fondées sur la personne du Président du RDMC, voici le RDMC victime de l'intoxication et de la calomnie ; que réserve-t-on demain à ce parti?
 
Hier considéré comme un parti qui n'avait pas de militants et son Président entouré d'affamés et de désœuvrés, voici le RDMC devenu une source d'approvisionnement en militants et son Président grand pourvoyeur des fonds pour préparer une insurrection.
 
L'auteur de ce forfait parle de l'infiltration du milieu universitaire camerounais à travers un ouvrage intitulé: Projet alternatif pour gouverner et moderniser le Cameroun. Rappelons tout simplement que l'ouvrage en question est édité chez l’Harmattan de Paris et que tout un
chacun peut s'en procurer même chez l’Harmattan Yaoundé ; que lors de la descente au Cameroun en Octobre 2009 des cadres du RDMC , il a été distribué à tout le monde sans restriction , y compris aux militants du RDPC, et on peut d'ailleurs réaliser aujourd'hui qu'il est une source d'inspiration pour le parti au pouvoir; à en juger entre autres par l'apparition d'un vocable nouveau dans le parti du renouveau: modernisation ; chose impensable dans ce régime il y a encore quelques mois.
 
Le RDMC est un parti politique qui croit à la démocratie. Il n'a que faire des nominations des responsables de la sécurité dans notre pays. Que le régime des grandes ambitions nomme qui il veut et là où il veut, cela n'entame en rien la volonté du parti de Monsieur Mila ASSOUTE de poursuivre sa marche vers le pouvoir et ce malgré de nombreuses embuches implantées ça et là par le RDPC pour l'en dissuader. Les Camerounais aspirent au changement et le RDMC qui est en pôle position pour l'incarner est plus que jamais déterminé à poursuivre sa quête du pouvoir et compte y parvenir pour moderniser le Cameroun et cela se fera par la seule voie des urnes c'est-à-dire par la seule volonté du peuple du Cameroun.
 

Pour le RDMC,Dr Philippe MBELE ABANDA
3° Vice Président national

 

Commenter cet article