Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE CYEK

Kah Walla : sa riposte au SDF !

20 Octobre 2010, 09:06am

Publié par Cyrille Ekwalla

Kah WallaEn réponse aux accusations du SDF, faisant suite à ses divergences avec son parti et auxquelles elle doit faire face, Mme Kah Walla conseillère municipale de Douala 1er, Membre du NEC (Bureau Exécutie du SDF) et parallèlement Présidente de l'Association "Cameroun ô Bosso" nous a fait parvenir une longue lettre dont voici de larges extraits : 

Douala, 15 Octobre  2010

 

Au Comité Exécutif de la Circonscription Electorale de Douala 1er

Objet : Réponse à la convocation du 05 Octobre 2010

 

 Chers camarades,

J’ai reçu à mon retour au Cameroun le 14 Octobre 2010 votre convocation datée du 05/10/2010 qui m’invite à me présenter à un conseil de discipline organisé par la circonscription le samedi 16 Octobre 2010 à son siège sis au domicile du président de la Circonscription Electorale de Douala 1er.

 

Passé la surprise de cette convocation disciplinaire, et au regard de l’effervescence médiatique qu’elle a suscité grâce aux talents médiatiques du président de la circonscription, je me réserve le droit de répondre à cette convocation par le présent courrier.

 

Et d’abord, je récuse la compétence de l’organe convoquant.

- Cette convocation est anti-statutaire. D’après les statuts du Front Social Démocrate en son Article XV-a&b, les membres du Comité Exécutif National (NEC) ne peuvent être entendu pour de questions disciplinaires qu’au niveau de cet organe. Je suis membre du NEC et Présidente du Comité de Stratégie du SDF depuis 2009.  

- Cette convocation est illégale. La circulaire dont l’objet « Front Social Démocrate (SDF) : Ouverture de déclaration de candidature pour les postes au sein du Comité Exécutif National (NEC) », signée de Madame Dr Elisabeth Tamandjong, stipule clairement dans son point G « Aucune nouvelle procédure disciplinaire ne peut être  initié contre un membre après le 05 septembre 2010, et ce, jusqu'à la mise en place d’un nouveau Comité Exécutif National issu du prochain congrès.» Toute initiative contraire émanent d’une structure soumise à l’autorité du Secrétariat Général du parti est donc illégale.

 

Ensuite, je réfute les accusations qui sont portées contre ma personne.

Sur « la gestion unilatérale et opaque des fonds destinés à la gestion des élections de  2007 », une mise au point s’avère nécessaire :

-La gestion des fonds de campagne s’est faite de manière collégiale. Un comité de gestion avait été mis en place pour la gestion financière de la campagne. Il était composé comme suit :

- Président : Moukoury Moulema, tête de liste aux élections législatives, mandataire de la liste et alors Secrétaire Général Adjoint du SDF,  

- Membres : Lottin Same Adolphe, tête de liste aux élections municipales, suppléant aux élections législatives et président de la circonscription de Douala ; Kah Walla, candidate aux élections législatives et municipales ; Fezeu Fotso, candidat aux élections municipales

 

- La transparence financière a été au cœur de cette gestion collégiale.

1/ Un compte bancaire a été ouvert avec pour signataires les membres du comité de gestion. Pour décaisser l’argent de ce compte, 2 sur 3 signataires sont obligatoires.  Les seuls retraits de ce compte ont été faits avec les signatures conjointes de Kah Walla et Adolphe Lottin Same.  Compte courant administration privée UBC « Social Democratic Front (SDF)- Wouri Centre », N°00213000118.

 2/Des points financiers réguliers étaient donnés aux candidats. Durant chaque réunion de candidats, un espace était aménagé où un point détaillé des entrées et des sorties étaient faits.

 3/ Toutes les décisions financières importantes se faisaient en plénière en réunion de candidats.  Les dépenses importantes recueillaient l’aval des candidats avec d’être effectuées.

-La gestion était décentralisée. Diverses commissions avaient été mises sur pieds pour réaliser les activités spécifiques de campagne (Formation de scrutateurs, campagne de proximité, animation,…). Chaque commission spécialisée présentait son budget, gérait son activité et rendait compte de la gestion qu’il en faisait.

-Un système de gestion systématique avait été implanté. Les budgets de chaque activité étaient consignés et une évaluation de la gestion optimale des ressources systématique. Grâce à quoi nous disposons d’archives, où nous avons pu retrouver une copie du rapport final qui est ci-joint. 

 - Sur l’accusation « d’avoir tenu des propos dans les médias contraire aux intérêts du parti »

-Je défends une position de principe. Ma conviction profonde est qu’il est important et urgent pour les camerounais de s’inscrire en masse sur les listes électorales. C’est la seule manière fiable que nous avons d’influencer le processus électoral et de battre Biya en 2011. J’avais déjà indiqué au dernier NEC et dans un entretien avec le Chairman, Ni John Fru Ndi, que je me réserve le droit de communiquer au camerounais ma position personnelle. Je reste ferme et constante à ce propos.

-Je communique sur la position de Cameroun Ô’Bosso qui est un mouvement citoyen dont je suis la présidente. Cameroun Ô’Bosso travaille pour la participation électorale et la réforme du système électoral. Ses prises de position restent constantes sur la question et jouissent de l’assentiment de la majorité des camerounais.

 

En guise de conclusion, deux remarques s’imposent :

-La procédure disciplinaire intentée contre ma personne se fait en violation du Règlement Intérieur du SDF qui stipule en son Article VII, « a) La discipline est une activité interne au Parti qui doit être gardée secrète. Elle ne doit être accessible qu’aux membres du Parti ; b) Tout point, propos et discussion faite lors de la procédure de discipline ainsi que les noms des membres qui l’ont fait, doivent être gardés secret ; sa divulgation constituant une faute disciplinaire ». Or le Président du Comité Exécutif de la Circonscription Electorale de Douala 1er Monsieur Lottin Same a fais plusieurs sorties dans les média en violation des dispositions sus citées.  Ce qui interroge sur les motivations de cette cabale.

-Je suis militante, membre du NEC et Présidente du Comité de Stratégie du SDF.  A ce titre, je suis très attachée au respect des textes du parti. Aussi, je suis à la disposition du Comité Exécutif National pour toute explication de texte.

 

Parlons des Etats Financiers :

1) Premièrement, il ya un soi-disant 40 millions FCFA, que j'aurais reçu de l'Union européenne. Le militant du SDF membre NEC qui a fourni cette information aux médias a décidé de rester anonyme. Il/Elle n'a pas pu non plus  préciser à quel titre je l'aurais reçu cet argent. Ce que je peux vous dire, c'est que c'est de l'imagination très créative de quelqu'un. L'Union européenne n'est pas une institution où les fonds remis ne peuvent être vérifiés. N'aurait-il pas été agréable pour les médias d'appeler l'UE avant de décider de faire de mettre cette fausse nouvelle sur leurs unes?  

 

2) Deuxièmement, il est un soi-disant 30 millions FCFA de fonds de campagne que je mal géré. M. Lottin Same Adolphe, président de la circonscription électorale de Douala 1er qui a donné cette information aux médias n'a jamais pu dire  " quelle est l'origine de ces fonds"?

Vous avez trouvé les éléments clés de l'organisation pour la gestion des fonds de campagne dans ma lettre à la circonscription électorale. Ci-dessous vous trouverez les chiffres. Il est important de noter:

·          Il semblerait que M. Lottin m'accuse d'avoir mal géré les fonds, dont plus de 55% ont été donné à la campagne par moi-même, mes amis et ma famille. 

·         Il y avait 41 candidats sur cette liste, curieusement, pas un seul d'entre eux autre que Kah Walla n'a jamais reçu d'argent ni d'un ami ou membre de la famille qu'ils ont daigné mettre dans le pot commun pour la gestion de la campagne

·         Il semblerait que le la Circonscription de Douala 1er  n'a pas fermé ses comptes en 2007, si elle prétend ne pas avoir eu ces chiffres. Peut-être le pouvoir exécutif peut expliquer comment ils ont fait leur budgétisation et les rapports financiers pour 2007, 2008, 2009, avec un tel écart énorme dans les chiffres. Ils peuvent alors également éclairer chacun d'entre nous sur ce qui a provoqué le sursaut de mémoire en Octobre 2010 les obligeant à être d'une soudaine diligence financière 3 ans plus tard.

·         Comme ils semblent avoir perdu leur copies des documents; la Circonscription Electorale a-t-elle demandér une copie avant la date du 16 octobre à Mme Walla et elle a refusé de le leur remettre?

Il existe de nombreuses autres questions, mais je ne vais pas vous ennuyer avec celles-ci.

 

À l’endroit de ses supporters et partisans , elle écrit ceci :

Et maintenant ….

Il y a une forme de têtutesse qui combinée avec un manque d'analyse, voir de reflexion ne peux que vous conduire au ridicule.  La Circonscription de Douala 1 est allé de l'avant et a tenu son conseil de discipline anti-statutaire et illégale. À cette heure, je n'ai pas été informé de leurs résolutions. J'ai cependant,comme la plupart d'entre vous, lu de nombreux articles dans les journaux. Il semble, en dépit de l'article des statuts du SDF stipulant que les procédures disciplinaires sont secrètes, que les médias sont beaucoup plus concernés par les décisions du conseil de discipline, que moi-même. 

Beaucoup d'entre vous se posent des questions:

  Est-ce à dire que je suis suspendu du SDF? Réponse: Non

  Le NEC ca t-il confirmer ces mesures disciplinaires? Réponse: Je ne sais pas.

  Qu'adviendra-t-Kah Walla en tant qu'actrice politique, si ces mesures sont confirmées? Réponse: Kah Walla est dans le train qui va apporter un changement au Cameroun en 2011. Elle est assise plutôt vers l'avant du train. Elle ne descendra pas. Toutes les autres personnes et partis; et organisations devront prendre la décision pour eux-mêmes sur quel train ils veulent être. Et justifier à la population, pourquoi.

Pour ceux d'entre vous qui ne sont pas impliqués dans la politique tout cela semble un peu fou. Pour ceux d'entre nous qui le sont, il est malheureusement tout à fait prévisible. Il est également l'une des raisons pour lesquelles nous avons besoin de changement au Cameroun en 2011. 

S'il vous plaît ne laissez pas ces petite pirouettes vous déranger, ni vous distraire. Nous sommes restés focus sur notre trajectoire et nos objectifs. Le moment est venu. Il est l'heure. Nous sommes les architectes et les leaders de ce nouveau Cameroun. En avant!

 

Kah Walla

Présidente du Comité de Stratégie du SDF

Membre du Comité Exécutif National

Conseillère Municipale SDF de Douala 1er              

 

Commenter cet article