Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE CYEK

Comice d'Ebolowa : 120 millions FCFA et une statue de P. Biya

19 Octobre 2010, 10:31am

Publié par Cyrille Ekwalla via J. Essian (Le Jour)

comice4.jpgCet évènement d'envergure qui doit se tenir du 09 au 14 novembre 2010 mobilise une bonne partie du gouvernement camerounais et des autorités de tous ordres de la région du Sud. Et pour cause ! Sous le haut patronnage du Chef de l'Etat camerounais, le pays révèle à cette occasion sa richesse et a diversité sur le plan agropastoral. Longtemps repoussé, la mise en place de cette foire agropastorale a pris beaucoup de retard. D'où les multiples colmatages, improvisations et autres..."camerounisaiseries" que nous relevons ici.

 

Participation des élites : Déjà 120.000.000 F Cfa collectés

2 500 résidences des filles et fils de la région du Sud ont par ailleurs été recensées pour résoudre le problème du logement.

Les élites de la région du Sud ont déjà collectés, à ce jour, 120.000.000 Fcfa. La révélation est de Jacques Fame Ndongo, président de la plateforme de la préparation par les ressortissants du Sud, des actions à mener pour appuyer la stratégie mise en œuvre par l’Etat, en vue du succès du comice agro-pastoral d’Ebolowa.  Invitées par Jules Marcellin Ndjaga, gouverneur de la région du Sud, le samedi, 02 octobre 2010, en vue d’une mobilisation générale des forces vives de la région pour le comice, les élites du Sud ont annoncé que « 2500 résidences des filles et fils de la région du Sud ont déjà été recensées sur un rayon de 50 km, pour l’hébergement des invités».

Outre le problème de l’hébergement que voudraient résoudre les ressortissants de la région, les forces vives du Sud nourrissent également d’autres grandes ambitions pour ce grand événement. L’érection d’une stèle à l’effigie du président Paul Biya au cœur de la ville d’Ebolowa, la restauration de certains invités de marque, la mobilisation des populations pour un accueil des plus chaleureux du président Paul Biya, ainsi qu’un grand carnaval culturel, pour ne citer que ces quelques activités.

D’après Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, la plateforme des ressortissants du Sud en vue du succès du comice agro-pastoral d’Ebolowa, n’est ni un moyen de pression sur l’état, ni un cadre de positionnement pour une éventuelle promotion. Lors de leur dernière rencontre, le mardi, 28 septembre 2010, à la direction générale de la Cnps à Yaoundé, Philemon Yang, premier ministre du Cameroun avait versé une somme de 10.000.000 Fcfa dans la cagnotte en tant que « digne fils du sud ».

Parrallèlement... Le gouverneur laisse sa maison à Paul Biya

Faute d’hôtel, Jules Marcellin Ndjaga a déménagé de sa résidence pour loger le chef de l’Etat.

Depuis plus de deux semaines, Jules Marcellin Ndjaga, gouverneur de la région du Sud ne vit plus dans son imposante résidence à l’architecture coloniale. Faute d’hôtel, il s’est retiré dans une résidence secondaire afin de loger le chef de l’Etat pendant le comice agro-pastoral. L’hôtel trois étoiles de classe internationale à construire à l’occasion du comice agro-pastoral d’Ebolowa ne sera pas prêt. Le délai d’exécution de ce chantier étant de douze mois, il devrait s’achever en juillet 2011.

Le chef de l’Etat devra donc occuper la résidence du gouverneur pendant le comice. Avec une capacité d’accueil de moins de 500 lits, les établissements de tourisme de la ville d’Ebolowa ne pourront pas non plus assurer l’hébergement de tous les visiteurs attendus. D’où la mise en œuvre d’autres stratégies. L’extension des établissements de tourisme, un appui financier de l’Etat à certains établissements pour améliorer leur capacité d’accueil et de service et la construction des cases de passage dans la ville par certaines administrations publiques et parapubliques.  C’est le cas de la Cameroon telecommunications (Camtel). Lors de la cérémonie d’inauguration de la fibre optique dans la ville, David Nkotto Emane a également procédé à la pose de la première pierre de la case de passe de cette société d’Etat.

Le mercredi, 13 octobre 2010, alors qu’il était en visite de travail à Ebolowa, Elvis Ngolle Ngolle, ministre des Forêts et de la Faune, procédait à son tour à la pose de la première pierre du chantier de construction de la case de passage de ce ministère.  Des initiatives devenues nombreuses, au point où la grande famille de la communication réunie à l’occasion de la deuxième sectorielle, sous la présidence du préfet de la Mvila, le 16 octobre dernier a, entre autre, pris pour résolution l’achat par chaque journaliste d’un matelas pour l’hébergement des confrères pendant le comice.

PS : Extraits d'un article du quotidien Le Jour - Le titre et les sous-titres sont de CYEK

Commenter cet article