Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE CYEK

Appel à la Diaspora Camerounaise ! -(par Dr. Guérandi Mbara)

6 Novembre 2010, 17:38pm

Publié par Cyrille Ekwalla via Dr. Guérandi Mbara G.

Intervention du Dr GUERANDI Mbara G.à la 2nde Convention de Cameroon Diaspora for Change (CAMDIAC), tenue à Bruxelles (Belgique) les 05 et 06 novembre 2010

GuerandiMbara.jpg

Chers Compatriotes de la Diaspora camerounaise,

Cette adresse est faite au moment où :

  • - Le Cameroun commémore les cinquantenaires de son Indépendance et de sa Réunification; - Le Cameroun connait une fin de cycle de son histoire politique et la fin de ègne de M. Paul Biya au pouvoir depuis le 6 novembre 1982 (28 ans), après le règne de M. Ahmadou Ahidjo de 1960 à 1982; - Le Cameroun est appelé à élire le prochain président de la République dans des conditions toujours antidémocratiques alors que la majorité des citoyens revendiquent des élections transparentes, justes et démocratiques visant une alternance politique pacifique; - Les Camerounais de la Diaspora revendiquent leur participation citoyenne au choix des dirigeants de leur pays en usant de leurs droits de vote et leur aspiration à la double nationalité; - Les économies africaines ont accru leur extraversion matérielle et culturelle par des facteurs tels que les migrations définitives ou provisoires, la circulation internationale des cadres, des enseignants et des chercheurs, etc... - En raison des déséquilibres démographiques et économiques entre les pays riches et les pays pauvres et de la révolution des transports, les migrations nationales et internationales vont s’accentuer au 21e siècle.

Bien avant les années 1990, les Camerounais n’étaient pas très attirés par l’émigration. La Diaspora était composée essentiellement de quelques centaines d’étudiants, d’exilés politiques et économiques. Depuis les années 1990, les Camerounais émigrent par milliers, surtout la frange jeune de sa population, à la recherche du savoir, du travail et de la formation professionnelle. L’émigration estcausée par la mal gouvernance et la crise socio-économique qui frappe durablement le pays, les conséquences étant l’aggravation du chômage, la déliquescence de l’enseignement, de l’éthique, etc. S’il n’était pas question d’installation définitive à l’étranger, maintenant on sait que nos compatriotes sont partis pour longtemps, voire pour toujours. Ils ont fait venir leurs familles, leurs enfants sont nés et ont grandi à l’étranger. Personnellement, depuis des années, j’ai rencontré un bon nombre de nos frères et sœurs en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique.

 

Chers Compatriotes, Il y a une problématique. Nos compatriotes de la Diaspora doivent à la fois s’intégrer dans le pays d’accueil et œuvrer à maintenir un lien affectif et culturel avec le Cameroun qui a tendance à se distendre. Il est donc question de faire de la Diaspora camerounaise une partie intégrante de la stratégie de développement et promouvoir des politiques pour retenir ou attirer les cadres nationaux et africains. Par conséquent, il est impératif de revendiquer une politique active de la Diaspora camerounaise.

Le premier volet de cette politique concerne : (i) La mise en place d’une structure politique d’intégration des émigrés ; (ii) La participation de la Diaspora à la formation des Camerounais ; (iii) Le renforcement du sentiment d’appartenance à la nation camerounaise.

Le second volet de la politique en direction des émigrés concerne l’accueil au Cameroun :  (i) Créer un environnement politico-institutionnel, juridique, administratif, social et économique propice au flux des investissements dont le pays a tant besoin ; (ii) Accéder aux crédits et créer des « start-up ».

Quant au troisième volet, le Cameroun possède des ressources humaines, financières et matérielles à l’étranger. L’importance de l’épargne requiert la formulation d’une stratégie de sa canalisation vers des emplois productifs dans un contexte international de raréfaction des ressources financières. La mise en pratique de cette politique exige la construction d’une banque de compétences des ressources de la Diaspora (BCRD).

Chers Compatriotes,

Notre ambition est d’initier et de mettre en œuvre des stratégies et divers mécanismes afin d’inciter les compatriotes de la Diaspora à se positionner par rapport aux choix stratégiques du Cameroun. Pour ce faire, il faut que nos sœurs et frères émigrés se sentent comme des citoyens camerounais à part entière. Ils doivent exercer leurs devoirs et observer leurs droits dont la participation par le vote au choix démocratique des dirigeants. Cela nécessite un ensemble de préalables à mettre en place de concert avec nos concitoyens de la Diaspora (sous-réserve des obligations civiques dans leur pays d’accueil). D’où la nécessité d’élaborer une Charte des Emigrés Camerounais, d’organiser des Fora de la Diaspora Camerounaise, d e mettre en place des produits d’épargne retour/réinsertion en association avec les banques locales pour une véritable épargne–projet (crédit et investissement), etc.

 

Par ailleurs, l’exercice de la citoyenneté suppose aussi de lutter contre la corruption, le tribalisme et le favoritisme qui sont des freins au bien-être. Il importe de faire de l’Etat le meilleur client des PME/PMI. A ce titre, il faut autoriser par la loi la plurinationalité aux membres de la Diaspora camerounaise et de leurs familles (épouses et enfants). Je pense fortement à toutes celles et à tous ceux qui bravent les climats rudes, les pénibilités d’emplois et les frustrations de toutes sortes en vue d’assurer les conditions de vie dignes à leurs familles et à leurs proches restés au Cameroun. J’ai en mémoire, les chauffeurs de taxi et de bus, les cheminots, les gardiens de nuit ou d’immeubles, les agents de sécurité, les aides sociales dans les maisons de retraite, les femmes et hommes de ménage, les agents d’entretien, les travailleurs des bâtiments et travaux publics, les éboueurs, les balayeurs des rues, les « plongeurs » dans les restaurants, les jardiniers, les vendeurs à la sauvette, les commerçants, les employés de bureau, les fonctionnaires, les enseignants, les chefs d’entreprises, etc.

 

Dans un univers mondialisé où le transfert de technologies occupe une place essentielle, la Diaspora camerounaise doit être mise à contribution au regard de nombreux scientifiques et techniciens de haut niveau dont nous sommes fiers. Dans un monde globalisé où les connaissances sont devenues les matières premières les plus prisées, la Diaspora camerounaise doit être fière de ses nombreux professeurs d’université et de ses capacités intellectuelles et professionnelles au niveau stratégique.

Dans un univers du sport business devenu extrêmement concurrentiel et agressif, les sportifs camerounais de haut niveau représentent des enjeux financiers considérables. Ces sportifs à l’image des footballeurs connus dégagent une valeur financière et boursière et qui peuvent participer au développement de notre pays. Les performances des footballeurs camerounais ont aujourd’hui un impact social et sociétal positif quantifiable. Avec les stars de la musique et du cinéma, les sportifs de haut niveau sont parmi les plus gros contributeurs fiscaux dans les territoires où ils opèrent. Quand nous faisons une comparaison avec les professionnels africains qui évoluent dans des clubs européens, les acteurs sportifs africains s'en sortent avec un impact quasi insignifiant dans leur pays au regard de leurs revenus. Il est temps que la diplomatie économique s’intéresse à ces ambassadeurs en dehors des stades. Nos Gouvernements doivent les impliquer dans l’élaboration des politiques sportives, faisant gagner aux pouvoirs publics africains de devises et de personnes ressources. Les produits dérivés de ces sportifs sont référencés dans la nomenclature des articles sportifs qui font l’objet du commerce international, créant de la valeur actionnariale et partenariale dans la chaîne des valeurs sportives internationales et le capital d’influence sui generis.

 

Chers Compatriotes,

Un des aspects de cette stratégie est la mobilisation de l’épargne des émigrés et son orientation vers des activités. D’abord, elles requièrent des actions ou mesures énergiques de la part des différents acteurs que sont : les Etats hôtes et le Cameroun, le secteur privé national, les institutions financières nationales et internationales, les opérateurs de transferts (Western Union, Money Gram, Express Union, etc.) et les associations d’émigrés. Ils ont chacun un rôle clé à jouer. Ensuite, les incitations à mettre en place touchent : (i) la fiscalité, la rémunération des dépôts,l’accès au crédit, les garanties diverses et la disponibilité de comptes en devises ; et (ii) les dispositions techniques, juridiques, administratives et organisationnelles.

 La Daspora ne peut réussir dans son rôle stratégique au Cameroun et en Afrique que s’il existe ou se construit une su prstructure viable, fiable et dynamique, c’est-à-dire un Etat de type nouveau capable de gérer des banques de compétences nationales et internationales.

 

Diaspora combattante du Cameroun, Mes chers Compatriotes,

Grâce aux nouvelles technologies de l’information, les Camerounais aspirent à se mettre à l’heure du reste du monde devenu un vaste village planétaire, qui véhicule les idées de liberté, de démocratie, du respect des droits de l’homme et de la bonne gouvernance. Ayant pris conscience de ces manquements suicidaires pour notre peuple et voulant se réapproprier leur citoyenneté bafouée/confisquée, les Patriotes de la Diaspora camerounaise initient des formes multiples de lutte dans le but de participer aux actions citoyennes pour sauver le Cameroun. Qu’ils en soient félicités et encouragés dans cette mission de libération véritable. Stratégiquement, la Diaspora doit ambitionner par une vaste offensive politique, diplomatique et médiatique (communicationnelle) de mobiliser les Camerounais de par le monde pour se joindre à l’action salvatrice de la Refondation du Cameroun et de porter à l’attention des opinions publiques nationales et internationales le drame vécu par le peuple camerounais, en plus de participer à l’élaboration d’un projet alternatif de société pour parvenir à la modernité.  

Cet objectif global qui est une émanation authentique des Camerounais de l’extérieur, se décline cependant en quatre autres plus spécifiques : 1/ Se mettre au service du Peuple camerounais en sensibilisant et mobilisant les citoyens capables de mettre leurs savoirs et capacités au service de leur pays dans tous les domaines de développement; en élaborant et en présentant des programmes de développement dans tous les domaines de la vie nationale et internationale. 2/ Mobiliser les Citoyens de la Diaspora camerounaise pour refonder la République et légitimer l’Etat en construisant les bases démocratiques pour un pouvoir légitime ; en édifiant un Etat de droit moderne et stable en le plaçant sous les valeurs sacralisées ; en participant au process de la réconciliation nationale. 3/ Participer à des actions humanitaires dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’assistance technologique, etc. 4/ ’organiser pour représenter les Camerounais auprès des pays d’accueil et des institutions internationales afin de défendre leurs intérêts.

Pour la réussite de ces objectifs patriotiques, il est impératif de mettre sur pied une stratégie comprenant une politique de relation publique et un organe viable de communication. La Diaspora doit compter sur: 1/ Des actions politiques, diplomatiques en répertoriant les ressources humaines ; en constituant les réseaux locaux en mesure de défendre leurs objectifs ; en élaborant et en défendant les plaidoyers pour faire comprendre aux institutions et sociétés civiles de leurs pays d’accueil respectifs toutes les situations vécues par les Camerounais ; en faisant connaître la réalité de la situation multidimensionnelle du Cameroun. 2/ Une politique de communication efficace par une stratégie de relation publique éprouvée, une utilisation de tous les médias disponibles de porter la voix de la Diaspora et une sélection experte de professionnels de la communication. 3/ Une mobilisation des ressources par la tenue d’une banque de données concernant nos compatriotes émigrés et leurs expertises, la sensibilisation des compatriotes sur le bien fondé des objectifs poursuivis, et la mobilisation des ressources financières et matérielles.

 

Diaspora combattante du Cameroun, Mes chers Compatriotes,

Comme plan d’actions pour atteindre ses objectifs, la Diaspora organisée utilisera toutes les ressources et facilités technologiques qu’offre la modernité contemporaine pour se battre avec les armes politiques, diplomatiques et médiatiques contre toute adversité qui maintient le peuple camerounais dans la dépendance, l’obscurantisme et la paupérisation. Il s’agit de se battre de façon conjointe et déterminée sur les plans politique, diplomatique et médiatique :

1. Rendre publics les accords unilatéraux imposés par le pacte colonial. 2. Manifester contre leurs forfaits devant leurs ambassades à travers le monde. 3. Manifester contre leurs actions devant les ambassades des autres pays influents à travers le monde. 4. Exposer les manipulations néocoloniales aux organisations internationales. 5. Exposer une vision salutaire et un projet de société alternatif pour le Cameroun. 6. Tisser des relations de partenariat avec d’autres organisations ciblées de la société civile sur le terrain au Cameroun et dans le monde afin de travailler en tandem. Le but de ces relations sera de coupler de façon complémentaire les actions de la Diaspora à celles au Cameroun et dans le monde. Les décisions stratégiques et opérationnelles résulteront au cas par cas du consensus de débats internes du leadership. Au cours de ces débats seule la force des arguments primera.

 

Diaspora combattante du Cameroun,

Pour réaliser les actions, les organisations et les membres de la Diaspora camerounaise doivent créer un cadre fédérateur de toutes les énergies extérieures du peuple camerounais à travers ses sensibilités. A ce titre, il est question d’organiser les associations de la Diaspora camerounaise au-delà des regroupements ethniques pour leur donner une capacité d’influence politique, économique et financièreLa Diaspora doit également se donner une structure de logistique franchisée et décentralisée où chaque Diaspora identifiée conserve une autonomie d’action, mais travaille conjointement et en collaboration avec les instances dirigeantes de l’organe fédérateur. Cette approche décentralisée minimisera de beaucoup les coûts de la logistique et augmentera l’efficacité de la Diaspora. Toutes les méthodes de communications modernes devront être conjuguées à cet effet.

Enfin, l’engagement patriotique de la Diaspora camerounaise doit se matérialiser en synergie avec les forces vives à l’intérieur du pays, car le Front intérieur a besoin du Front extérieur comme le Front extérieur a besoin du Front intérieur. C’est un préalable à toute victoire durable sur les tenants de la dictature, de l’inertie et de l’immobilisme au pouvoir à Yaoundé.

 

En conclusion, au regard de la situation vécue par l’émigré, l’exilé politique et l’activisme salutaire des Patriotes de la diaspora camerounaise, des enseignements peuvent être tirés: 1) La Constitution de la Diaspora comme 11ème Région administrative du Cameroun. 2) La mise en place d’un système d’alerte dans la diaspora visant à sécuriser les exilés politiques. 3) La sensibilisation des organisations de défense des droits humains dans les pays d’accueil des exilés politiques. 4) La constitution d’une base de données et des compétences de la Diaspora. 5) L’organisation des rencontres entre les leaders d’opinion de la Diaspora. 6) L’organisation des rencontres entre les leaders d’opinion de la Diaspora et ceux de l’intérieur. 7) La mise en place d’un ministère en charge des Camerounais de l’extérieur. 8) La reconnaissance de la double nationalité. 9) Le droit de vote des Camerounais de l’extérieur. 10)La représentation des Camerounais de l’extérieur au sein du parlement. 11)La participation pleine et entière des Camerounais de l’extérieur au développement socio-économique et technologique du Cameroun. 12)La fédération des structures visant la défense des intérêts légitimes des Camerounais de l’extérieur. 13)L’amplification du rôle de lobbying de la Diaspora. 14)La sensibilisation des organisations de la Gouvernance mondiale sur la situation du Cameroun. 15) La mobilisation des moyens adéquats pour la libération véritable du Cameroun.

 

Les populations émigreront essentiellement pour des motifs économiques, compte tenu de l’avancée de la démocratie dans le monde. Dans un tel environnement, la compétition pour l’accès aux ressources humaines sera l’un des traits marquants du 21e siècle. Car la matière grise a remplacé la matière première comme principale source de compétitivité des nations. Les pays qui ne sauront pas retenir ou faire revenir leurs talents seront condamnés à la misère.

 

Diaspora Patriotique du Cameroun, je sais de quoi sont capables nos frères et sœurs vivant à l’extérieur. La fin d’un cycle de l’histoire politique et la fin de règne des forces rétrogrades nous interpellent pour un Sursaut Patriotique et national en synergie avec les forces vives de l’intérieur. La Diaspora camerounaise est un facteur de Libération véritable, de Développement durable et de rayonnement international.

 

Vive la Diaspora combattante du Cameroun!  Vive le Peuple combattant du Cameroun! Vive le Cameroun !

Dr. Guérandi Mbara G.

Commenter cet article

Ayité 10/11/2010 00:36


Guerandi pardon excuses nous, tu es HS, occupe toi des burkinabé, nous la jeunesse camerounaise ne voulons pas de tes appels revolutionnaires, alors que nous parlons déjà du langage de la
démocratie grâce à Biya.